+44 (0) 1256 460 300
En savoir plus sur la détection des fuites de fluide frigorigène

La détection de fuite fait partie du calendrier périodique d’entretien. Il ne s’agit pas seulement de protéger l’environnement contre les risques de pollution chimique, c’est aussi une obligation légale, exigée par la réglementation relative aux gaz à effet de serre fluorés.

C’est une vérification qui doit se faire régulièrement :

  • Annuellement si le système utilise plus de 3 kg de fluide frigorigène ;
  • Semestriellement si le système utilise plus de 30 kg de fluide frigorigène (ou annuellement si un système de surveillance permanente a été installé) ;
  • Trimestriellement si le système utilise plus de 300 kg de fluide frigorigène (ou semestriellement si un système de surveillance permanente a été installé).

Un technicien compétent est obligé de savoir comment détecter les fuites le plus efficacement possible. Cependant il y a de nombreuses façons de s’y prendre et plusieurs méthodes à choisir. On peut trouver sur le marché toutes sortes de gadgets et de kits, et tous prétendent être rapides, faciles et infaillibles.

Avec tant de différentes méthodes de détection, comment savoir laquelle utiliser et, ce qui n’est pas toujours évident, laquelle ne pas utiliser ?

Utilisation approuvée

Heureusement, la réglementation sur les gaz à effet de serre fluorés ne se contentent pas de vous dire quand vérifier les fuites… elles indiquent aussi comment le faire.

De toutes les méthodes de détection de fuite, seules trois sont considérées comme légales. Vous pouvez choisir entre les détecteurs électroniques, les détecteurs par fluorescence et les détecteurs à la bulle… tous ont leurs avantages et leurs inconvénients.